CGP & courtiers, servir le coeur historique de la gestion de patrimoine



C’est une question récurrente chez les producteurs : mes équipes disposent-elles d’une vision à jour du marché, de bon outils CRM et de datas exhaustives? Alors que le marché complique chaque jour le maintien d’une base de données à jour, nous identifions une conjonction de facteurs qui rendent essentiels de repenser son sourcing de données, pour mieux servir le coeur battant de la gestion de patrimoine. Et pour cela, il est nécessaire de le connaître.

Distribution, le nerf de la guerre

La gestion de patrimoine - ou wealth management - est pour les producteurs un métier de conseil, mais plus fondamentalement un métier de collecte. Et à ce jeu, le coeur du moteur se situe sur le segment des indépendants, qui concentrent tous les regards depuis plusieurs décennies.

Pour plusieurs raisons, évidentes. Les métiers de conseils (family offices, CGP, groupements, courtiers principalement) sont des partenaires de choix. Ils sont généralement agréés (Orias notamment en France), expérimentés, fiables et compétents. Mais aussi foncièrement indépendants avec une approche intergénérationelle éprouvée,et représentent en ce sens le segment le plus pur : un conseil neutre, stable, transparent, basé sur une expertise à 360° avec un focus client premier.

Il ne s’agit pas pour eux de vendre des produits maison, par opposition à un conseiller financier bancaire ou un agent général d’assurance par exemple, mais de protéger et développer le patrimoine de leur clients, privés comme professionnels. Sans concession, avec une ouverture complète aux meilleurs produits du marché, donc avec une très haute valeur ajoutée.

Une résilience à toute épreuve

Séduire le segment distribution est souvent primordial pour les producteurs qui s’y destinent, ce qui représente une grande proportion des banques, assureurs-vie, société de gestion, plateformes de premier plan, quand il n’est pas tout simplement vital. Il leur assure une certaine résilience - les CGP ont "tenu" pendant le covid et assuré la une présence terrain permanente et par la même la collecte des producteurs - mais aussi un vrai test du marché.

Leur maillage géographique est dense et leur nombre conséquent. Leur approbation est une réponse une réponse sans équivoque sur la qualité des produits et services qui leur sont proposés. On séduit les CGP et courtiers, donc le marché, ou non. Dans le dernier cas, des questions se posent.

👉 Hubfinance considère CGP et courtiers comme centraux. Les recenser, les comprendre et leur être utile est donc le coeur de notre mission. Des roadshows multipartenaires « La Nouvelle Vague Patrimoniale » vont à leur rencontre régulièrement. Nous oeuvrons en fin au sein de la plateforme pour réduire le cold calling et développer le matching: mieux connaitre un distributeur, c’est aussi savoir pour un producteur si son offre est intéressante avant d’appeler.

👉Recueillir leur avis et commentaires, leur permettre de noter les producteurs en continu permet aussi d’émuler le secteur : chaque producteur peut ainsi savoir en toute confidentialité ses points d’excellence et ses points d’amélioration, mais aussi ses classements sur 20 critères-clés. Plus de 200 cabinets se sont déjà prêté au jeu, dispensant plus de 4000 scores et commentaires essentiels à l'amélioration de leurs fournisseurs clés.

👉 Notre mission est de les servir, avant tout. Hubfinance leur offre une visibilité essentielle et propose des fonctionnalités croissantes de matching avec des experts-comptables, notaires et avocats. (Voir l’article sur l'interprofessionnalité)